L'édito de la semaine


Tu m'as appelé, me voici

Cette phrase est issue du livre de Samuel qui rapporte l’appel de Dieu à Samuel enfant, durant la nuit. Ce texte a été très important pour moi. En fait, il a bloqué pendant des années ma réflexion sur ma vocation. En effet, je me posais la question du sacerdoce, mais j’attendais comme Samuel, une voix dans la nuit. Or, cette voix ne venait pas. Certes, parfois, des personnes font une expérience spirituelle très forte et disent avoir entendu le Seigneur leur parler comme je vous parle. En fait, c’est assez rare. Il est important de le savoir, sinon on se décourage. Le Seigneur nous parle dans la prière, mais pas comme vous pouvez m’entendre. Il veille toujours à être discret, à ne pas s’imposer, comme l’enfant de la crèche. Il veille à ce que nous restions toujours libres. Il attend de nous comme il l’a attendu de la Vierge Marie, une adhésion à son projet sur nous et sur le monde.

C’est pourquoi, il nous faut demeurer dans la prière et ne pas inverser les rôles. Ce n’est pas « Seigneur écoute, ton serviteur parle » ! Certes, dans la prière nous devons nous tourner vers le Seigneur et lui présenter nos demandes. Même s’il les connaît, les formuler est poser un acte de foi en sa toute-puissance. Mais nous devons surtout laisser résonner en nous la Parole de Dieu et être attentifs à ce que le Seigneur veut nous dire personnellement à travers elle.

Le Seigneur ne nous parle pas que dans la prière, il nous parle aussi par l’intermédiaire de ceux qu’il nous envoie. A l’heure où nous recevons un nouvel archevêque, nous pouvons plus spécialement nous demander ce que le Seigneur veut nous dire à travers sa personne et ce qu’il dit. Bien sûr, nous ne sommes pas tous appelés à collaborer directement avec lui, mais il a terminé son homélie en nous disant qu’il allait déléguer et en nous souhaitant bon courage. Manière de nous dire qu’il allait nous confier des missions. Et quand un évêque confie une mission à un prêtre, par exemple, celui-ci ne peut l’accomplir, seul. Lui-même va appeler à la mission. Ainsi, les uns et les autres, d’une manière ou d’une autre, le Seigneur nous parle à travers les pasteurs qu’il nous envoie. Sachons répondre, alors, « Tu m’as appelé, me voici ! »

Plus complexe, parce que cela nécessite beaucoup de discernement, Dieu nous parle aussi à travers des évènements. Oh ! gardons-nous bien d’interpréter les astres ou bien d’autres choses, et de faire des oracles ! Mais laissons-nous interpeller par des situations de pauvreté, de fragilité. J’ai connu une paroissienne qui avait vu la situation de détresse de la paroisse de ses petits-enfants et qui prenait chaque semaine un train de banlieue pour aller y faire le catéchisme, une paroissienne de Sainte-Jeanne de Chantal, puis deux amies ont fait la même chose pour notre paroisse, qui vit depuis quelques jours une situation critique. Beaucoup de personnes s’engagent dans des œuvres caritatives quand elles sont confrontées directement à la pauvreté, d’autres se mettent à visiter les malades après avoir, elles-mêmes, été visitées, ou eu à visiter un proche malade et pu apprécier le dévouement de visiteurs, ou mesurer la nécessité de rompre la solitude des personnes hospitalisées. Le Seigneur nous parle aussi à travers ces situations et nous appelle.

Dans tous les cas, il faut ouvrir les oreilles et ouvrir les yeux. Si nous n’entendons aucun appel, si nous ne voyons rien, il faut nous poser des questions : Est-ce que je vois ? Est-ce que j‘entends ? Ne suis-je pas un peu sourd ou aveugle ? ou plus exactement mon cœur n’est–il pas fermé à la détresse des autres, aux appels du Seigneur ? Peut-être entends-je, mais je ne me sens pas capable de répondre ? On ne l’est jamais. Bien sûr, il faut avoir un peu de discernement. Il y a des choses qui ne nous sont pas adaptées. A-t-il les aptitudes requises ? demande l’évêque, quand on lui propose un candidat à l’ordination. Ce n’est pas au candidat à répondre ! Ce n’est donc jamais à nous de juger de nos aptitudes !

Demandons au Seigneur d’ouvrir notre cœur afin que, comme la Vierge Marie, nous répondions à l’appel du Seigneur.


Abbé Xavier Snoëk
Curé

Prochains évènements


  • Samedi 13 janvier, fête de Saint Hilaire de Poitiers, 17 h 30 : catéchuménat
  • Samedi 13 janvier : évènement à l'initiative du Souvenir vendéen
    • 15 h : messe pour les victimes des guerres de Vendée
    • 16 h : conférence "La prise de pouvoir de Fontenay-le-Comte par les Vendéens (25 mai 1793) et la libération des prisonniers" par le Dr Jean Artarit
    • 17 h 30 : partage de la brioche vendéenne.
  • Samedi 13 janvier, 19 h : concert Lauriane de Hubsch (mezzo soprano) et Daria Ulantseva (orgue). Oeuvres de Caccini, Fauré, Franck, Haendel et Purcell.
    • Au bénéfice de réfugiés irakiens de Blois et de Tours afin qu'ils puissent partir en pèlerinage en à Lourdes avec de l'Ordre de Malte.
    • Sous le patronage de S. Exc. Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois.
  • Jeudi 18 janvier : ouverture de la Semaine de prière pour l'unité des Chrétiens
    • 19 h : soirée oeucuménique (vêpres puis messe) avec l'Ordre de Malte et l'Ordre de Saint-Jean.
  • Samedi 20 janvier, 16 h : concert "Résonances baroques" avec Mathieu Salama. Plus de détails ici.
  • Samedi 20 janvier, 20 h 30 : concert de l'orchestre Envol au profit de la pastorale des jeunes de la paroisse. Programme : Bizet, L'Arlésienne  et Beethoven , Symphonie n° 6 "Pastorale".
  • Attention ! modification des horaires du 22 au 26 janvier :
    • pas de laudes
    • pas de vêpres
    • pas de messe à 19 h
    • pas d'adoration eucharistique le jeudi et le vendredi
    • église ouverte de 9 h à 17 h.
  • Samedi 27 janvier, 18 h 30 : messe pour la béatification de l'Impératrice Zita d'Autriche, célébrée par M. l'Abbé Lafargue.
  • Mardi 30 janvier, 19 h 30 : "Mémoire de Madame Royale", par Isabelle Mentré. Mise en scène Christophe David. Dans la Salle de l'Évangile.
  • Dimanche 4 février, 11 h : messe célébrée par S.Exc. Mgr de Germiny (évêque émérite de Blois)
    • l'Académie musicale de Liesse assurera une partie du chant liturgique au cours de la messe domincale, à laquelle assisteront notamment des personnes handicapées
    • 14 h 30 : concert "César Granck et autres œuvres sacrées" par les chœurs de garçons de l'Académie musicale de Liesse.
  • Mardi 6 février : Chapelle vivante
    • 19 h : messe
    • 19 h 30 : veillée de prière.
  • Samedi 10 février, 19 h : concert  caritatif piano et violon
    • par Chow Ching Ling (piano) et Olivier Charlier (violon). Avec la participation des élèves de Chow Ching Ling
    • programme : oeuvres de Schubert, Fauré, Massenet, Tchaïkowsky
    • au profit de l'association Malte-Liban (achat de médicaments pour les enfants soignés dans les structures de l'Ordre de Malte au Liban)
    • présidé par S.A.R la Princesse Béatrice de Bourbon des Deux-Siciles et S.A.R la Princesse François de Bourbon-Lobkowicz.
  • Samedi 17 février, 16 h : concert "Résonances baroques" avec Mathieu Salama. Plus de détails ici.
  • Samedi 14 avril, 16 h : concert "Résonances baroques" avec Mathieu Salama. Plus de détails ici
Les horaires présentés dans cette colonne s'ajoutent aux horaires habituels. Pour connaître les horaires habituels,
consultez la page "Horaires".

À la une


  • Travaux : des panneaux acoustiques ont été posés fin décembre dans la salle Sainte-Élisabeth. Un rideau va l'être dans les prochains jours. Tout ceci pour améliorer le confort sonore de cette salle. Merci à tous ceux qui par leur contribution au denier de l’Église ont pu permettre ces travaux.
    • Radio : M. le Curé (postulateur de la cause de béatification) et Mme Dominique Sabourdin-Perrin (auteur d'un récent ouvrage "Madame Élisabeth de France, L'offrande d'une vie" - Salvator) ont participé le 3 janvier 2018 à l'émission "Ecoute dans la nuit" pour évoquer Madame Élisabeth de France (1764-1794) sur Radio Notre-Dame. Vous pouvez écouter le podcast de cette émission en cliquant ici.
  • Retraite paroissiale : samedi 10 et dimanche 11 mars, à Saint-Benoît-sur-Loire.
  • Pèlerinage à Lourdes : du 4 au 8 mai 2018, avec l'Ordre de Malte. Inscriptions à l'accueil.