Le bienheureux Georges Girault (1728-1792)

L'histoire de la paroisse Sainte-Élisabeth-de-Hongrie rejoint quelquefois la grande Histoire. Le territoire de notre paroisse a tout particulièrement été marqué par certains évènements ayant eu lieu sous la période révolutionnaire. Il en va notamment ainsi du bienheureux Georges Girault, lié aux Élisabéthines qui occupaient l'ancien couvent, qui fut le premier martyr du massacre du couvent des Carmes en septembre 1792. Vous pouvez découvrir sa vie en cliquant ici.

Les Élisabéthines (1615-1792)

En 1615, les Dames de Sainte-Élisabeth s'installent dans le quartier du Temple. Quelques années plus tard, la reine Marie de Médicis pose la première pierre de leur église conventuelle. Cette église est aujourd'hui l'église paroissiale Ste-Élisabeth-de-Hongrie.

Pendant 176 ans, les Dames de Sainte-Élisabeth vont vivre dans le quartier une vie de prière inspirée de la spiritualité franciscaine. Elles attireront de nombreuses filles de familles éminentes jusqu'à la période révolutionnaire. Vous pouvez découvrir ici leur histoire. 

L'enclos du Temple

L'église Sainte-Élisabeth faisait face à l'enclos du Temple. C'est dans la tour du même nom que fut détenu Louis XVI et sa famille après la proclamation de la république. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Louis XVII (1785-1795), l'enfant du Temple

Le jeune Louis XVII fut emprisonné avec ses parents dans la tour du Temple. Il y décéda des suites des mauvais traitements qu'il subit en captivité. Une messe annuelle est célébrée à son intention et à celle des enfants maltraités. Vous pouvez découvrir son histoire ici.

Le chanoine Marcadé (1866-1951)

Curé de Sainte-Élisabeth-de-Hongrie durant 25 ans, le chanoine Marcadé eut un ministère fécond et se signala aussi par l'aide qu'il apporta aux Juifs durant la Seconde guerre mondiale. Cliquez ici pour découvrir sa vie.

Les anciens curés

Retrouvez ici une liste de tous les curés de la paroisse depuis 1388.