2

L'édito de la semaine

Lettre ouverte aux premiers communiants

Depuis des mois, vous vous préparez à votre première communion. Certains d’entre vous ont été à l’éveil à la foi. Tous vous êtes au catéchisme, ici, depuis le CE1, et vous venez presque tous les dimanches à la messe. L’une de vous est servante de la liturgie, l’autre servant de messe. Vous désirez pour certains, depuis plusieurs années, communier et vous voilà arrivés au grand jour !

Vous savez clairement que communier ce n’est pas faire comme les grands. Comme vous n’avez pas tous le même âge, vous savez bien que ce n’est pas lié à votre âge ou à votre savoir. Vous savez que vous allez communier car vous avez compris que vous alliez recevoir le corps de Jésus et que vous avez une relation réelle avec lui. Certains d’entre vous, je le sais, ont une vraie vie de prière. Certains ont même une intériorité qui peut surprendre. Il faut la cultiver. Pour cela, il faut souvent prendre le temps de prier. Vous avez aussi compris ce qu’est la messe et vous la suivez bien. Elle est pour vous un vrai temps de rencontre avec Jésus. Essayez de progresser encore dans cette relation avec Lui. Certains d’entre vous sont particulièrement attentifs, aussi ils reçoivent beaucoup de cadeaux du Seigneur pendant la messe.

Tous, vous avez compris que le moment de la consécration, celui où je redis les paroles de Jésus lors de son dernier repas, le Jeudi saint, est un moment très important. Celui, juste avant la communion le devient aussi pour vous. C’est le moment de l’ultime préparation à rencontrer Jésus. C’est le moment où se poser la question s’il faut communier ou non, ce jour-là. Un autre moment est à découvrir : celui juste après la communion. En effet, à ce moment là, Jésus est en vous, dans votre cœur. C’est vraiment le moment de lui parler, de le remercier pour ce cadeau immense qu’il vous fait et pourrait ne pas vous faire. En effet, Jésus se donne gratuitement et généreusement, à vous. Il accompagne ce don de cadeaux spirituels que vous ne voyez pas mais qu’il faut essayer quand même de voir ! Il a offert sa vie pour vous sur la Croix. Cette vie il vous la donne lorsque vous communiez. Il vous donne sa vie afin que vous ayez la vie éternelle, afin que vous soyez, un jour, dans la lumière de Dieu avec les anges, tous les saints et tous ceux que vous aimez et ceux qui sont déjà morts.

Vous avez donc conscience que communier, c’est recevoir Jésus lui-même. C’est pourquoi on ne le reçoit pas comme quelque chose d’ordinaire. Sur la langue ou dans les mains en forme de trône, vous recevez le Corps de Jésus et vous lui dites que vous croyez que c’est Lui en disant « Amen » (et non Merci). Essayez de ne jamais faire cela machinalement, ce sont des paroles et des gestes si importants !

Enfin, heureux de communier aujourd’hui, après avoir, peut-être, longtemps désiré le Seigneur, ne cessez pas de le désirer. Année après année, vous allez devenir plus indépendants dans vos possibilités d’aller ou de ne pas aller à la messe. Demandons à l’Esprit Saint que vous ayez toujours le même désir de recevoir le Seigneur et que, libres, vous continuiez à le faire sans l’aide de vos parents. A fortiori, quand vous deviendrez adultes, que ce désir grandisse encore au point de faire de vous des femmes et des hommes affamés de Dieu, c’est à dire affamés de son amour et de sa vie. Là est l’essentiel de la vie. Car cette vie n’est que préparation à l’autre. Tout le reste passe après cela.

Moi-même, vos catéchistes, vos parents, votre famille et tous les paroissiens, nous prions pour vous en ce grand jour. N’oubliez pas, à votre tour, de prier et de soutenir la démarche de vos amis, de vos petits-frères ou petites- sœurs qui, à leur tour, un jour, je l’espère, recevrons le Seigneur.

Abbé Xavier Snoëk
Curé

Prochains évènements

  • Samedi 17 juin, 15 h : représentation théâtrale des enfants de la paroisse
  • Dimanche 18 juin, Fête-Dieu :
    • 11 h  : messe
    • 15 h 30 : procession de la Fête-Dieu au départ de l'église jusqu'à la basilique Notre-Dame des Victoires avec une halte à Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, au cours de laquelle l'ensemble "Les Divertissements" assurera le chant. 
  • Jeudi 22 juin, vigile de la fête de Saint Jean-Baptiste, patron de l'Ordre de Malte
    • 18 h 30 : vêpres
    • 19 h : messe de la vigile, célébrée par S.Exc. Mgr de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, chapelain de l'Ordre de Malte
  • Vendredi 23 juin, Solennité du Sacré-Cœur :
    • 9 h 30 : Laudes
    • 10 h : Messe présidée par l’abbé Bruno Martin chapelain conventuel de l’Ordre de Malte
    • 12 h 30 : Messe
    • Pas de Vêpres à 18 h 30 , ni de Messe à 19 h.
  • Samedi 24 juin : l'église sera fermée et il n'y aura pas de messes, ni d'offices.
  • Dimanche 25 Juin, solennité de Saint Jean-Baptiste :
    • 9 h 30 : Laudes
    • 11 h : Messe solennelle
  • Bientôt plus d'informations pour les activités qui seront proposées à la rentrée !
Les horaires présentés dans cette colonne s'ajoutent aux horaires habituels. Pour connaître les horaires habituels,
consultez la page "Horaires".

À la une

  • Les photos de la semaine sainte sont en ligne. Cliquez ici pour les regarder. Vous êtes invités à envoyer les photos de bonne qualité que vous auriez prises au cours des offices afin qu'elles soient mises en ligne sur le site : cliquez ici.


  • Vous pourrez lire en cliquant ici l'homélie prononcée par Mgr Brizard le dimanche 14 mai 2017 à l'occasion de la messe dominicale avec mémoire du Bienhreux Vladimir Ghika.
  • Vous pourrez lire en cliquant ici l'homélie prononcée le 8 juin 2017 lors de la messe pour Louis XVII et les enfants maltraités.

  • Situation des Chrétiens en Irak. Face aux dangers qui menacent actuellement  les Chrétiens en Irak et en Orient, vous trouverez ici diverses informations :
    • L'Ordre de Malte France vous propose un dossier documentaire complet sur la situation. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.
    • Enfin, vous pouvez soutenir matériellement nos frères Chrétiens en Irak, en faisant un don spécifique à l'Ordre de Malte. Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant ici