Description

Cet instrument de 42 registres (39 jeux) a été construit par Louis Suret (1807-1876) en 1852-1853. Il fut  inauguré le 28 avril 1853, avec le concours de Louis-Alfred-James Lefébure-Wély, Alexandre-Charles Fessy, et Auguste Bazille (organiste titulaire).L'instrument fut distingué à l'exposition universelle de 1855.


Il contient toutes les innovations de la facture romantique parisienne de la première moitié du XIXe siècle. La tuyauterie est coupée sur le ton, sauf quelques jeux plus tardifs du récit. Les 3 claviers manuels ont 54 notes, et la pédale 30 (24 à l'origine). La palette sonore est très riche et colorées, avec toutes les familles de fonds (montres de 16' 8' et 4', gambes de 8' et 4', kéraulophone, bourdons, flûte de 16' 8' 4' et 2'), 2 cornets (de 5 rangs chaque, en 16' et en 8'), un nasard et une grosse proportion d'anches (16 sur 39, soit 2 bombardes, 5 trompettes, 3 clairons, 2 hautbois, clarinette, voix humaine, cor anglais, basson). Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la registration.

Classé Monument Historique, l’instrument est reconstruit dans son état original par la manufacture Orgues Giroud Successeurs, après avoir sérieusement souffert d’une mise au goût du jour au milieu du XXe siècle. Cette restauration fut faite sous la direction de Jacques Nonnet entre 1994 et 1998, et financée par la Ville de Parie et le Ministère de la Culture. L’orgue Suret-Giroud est inauguré le 20 octobre 1999, avec le concours de François-Henri Houbart, Olivier Trachier, Denys Mathieu-Chiquet et Christophe d’Alessandro.

Le visiteur est toujours frappé par la majesté du buffet, et l'auditeur par la perfection des timbres de cet instrument, sans doute un des plus remarquables de la capitale.

De nombreux récitals d'orgue seront donnés par différents organistes en 2014-2015 : cliquez ici pour consulter le programme.

Vous pourrez bientôt retrouver sur cette page des enregistrements sonores de l'orgue Suret. En attendant, vous pouvez visiter ce site (en anglais) qui vous permettra de découvrir quelques vidéos relatives à l'église et à l'orgue.


L'organiste : Christophe d'Alessandro

Né à Marseille en 1961, Christophe d'Alessandro a étudié le piano avec Lucien Pipereaut, le clavecin, avec Richard Siegel, puis l'orgue et l'improvisation avec Suzanne Chaisemartin et Denys Mathieu-Chiquet, et la théorie musicale (analyse avec Solange Ancona, écriture avec Jean-Michel Bardez, composition et musique électroacoustique avec Luc Ferrari et Patrick Lenfant). En même temps que ce cursus classique, il a été l'élève de Bobby Few au piano, et a participé à divers groupes, du rock au free jazz.

Passionné à la fois par la musique, langage des sons, et par les sons du langage, Christophe d'Alessandro a publié de nombreux travaux sur la parole, la voix, et l'acoustique musicale. Après son doctorat en 1989 il a rejoint le CNRS ou il est actuellement directeur de recherche. Nommé en 1988 organiste adjoint, puis en 1992 organiste titulaire du grand orgue de Sainte Elisabeth, il a participé activement à l'élaboration et au suivi du projet de restauration de cet instrument entre 1991 et 1999. Il est membre de la Commission Supérieure des Monuments Historique, section orgues et instruments.