Prière paroissiale à Sainte Élisabeth de Hongrie

Sainte Elisabeth de Hongrie, mère des pauvres et des petits,
pour les habitants du territoire de cette paroisse qui porte ton nom,
sois lumière du Christ, nous t’en prions.

Reine, tu as déposé ta couronne aux pieds du Seigneur livré pour nos péchés,
renonçant à l’orgueil du monde pour être toute à DIEU et au service de toute misère.

De Celui qui s’est fait notre Bon Samaritain, tu as reçu cette recommandation :
« Va, et toi aussi fais de même » (Luc 10,37),
et tu as su trouver les gestes tout simples du lavement des pieds (Jn. 13,15).

Par ton intercession, que notre Seigneur et notre Maître renouvelle en nous ses dons précieux
de présence et d’attention aux autres et de dépassement de soi dans la petitesse de nos gestes humains.

Apprends aux époux à se recevoir comme un don de DIEU l’un pour l’autre,
comme tu as su en témoigner avec ton mari jusqu’au pardon.
Donne-leur de vivre une fidélité conjugale au-delà de toute espérance,
toi qui as porté l’épreuve d’un couple brisé par la mort.

La charité que tu pratiquais comme en offrant des roses, demandes-la pour nous à notre DIEU :
que les enfants, les jeunes, les humbles et les blessés de la vie trouvent dans l’Eglise le geste simple qui construit et guérit.

Maintiens en nous le brûlant désir de changer tout ce qui, en nous et par nous,
défigure dans l’Eglise le vrai visage du Seigneur.

Amen

Litanies de Sainte Élisabeth de Hongrie

Seigneur prend pitié
O Christ prend pitié
Seigneur prend pitié

Sainte Marie sainte Mère de Dieu
Notre Dame de Pitié
Notre Dame de la Paix

Saint Gabriel, Saint Michel et saint Raphaël
Saint Joseph
Saint Jean Baptiste

Saint Pierre et saint Paul
Saint Jacques et saint Jean
Tous les apôtres du Seigneur

Saint François d’Assise, époux de Dame pauvreté
Sainte Claire, disciple de saint François
Tous les saints compagnons de Saint François

Sainte Elisabeth  fleur de la Hongrie
Sainte Elisabeth honneur de la Thuringe
Sainte Elisabeth, princesse européenne

Sainte Elisabeth, enfant choyée par ses parents
Sainte Elisabeth, fiancée à 4 ans
Sainte Elisabeth, séparée des ses parents à 4 ans

Sainte Elisabeth, petite princesse couverte de cadeaux
Sainte Elisabeth, bien accueillie par son fiancé
Sainte Elisabeth, compagne de jeux de Louis

Sainte Elisabeth, fiancée heureuse
Sainte Elisabeth, orpheline de mère
Sainte Elisabeth, incomprise par sa belle famille

Sainte Elisabeth, enfant, amie du Seigneur
Sainte Elisabeth, enfant attentive aux pauvres
Sainte Elisabeth, enfant assidue à la prière

Sainte Elisabeth, amoureuse de son fiancé
Sainte Elisabeth, choisie par Louis
Sainte Elisabeth, choisie par Dieu

Sainte Elisabeth, généreuse envers les pauvres
Sainte Elisabeth, soignant les malades
Sainte Elisabeth, secours des mourants

Sainte Elisabeth, apaisant les accouchées
Sainte Elisabeth, attentives aux femmes enceintes
Sainte Elisabeth, fondatrice d’hôpital

Sainte Elisabeth, courant la campagne pour soigner les malades
Sainte Elisabeth, courant la campagne pour secourir les pauvres
Sainte Elisabeth, courant la campagne pour assister à la messe

Sainte Elisabeth, priant la nuit
Sainte Elisabeth priant le jour
Sainte Elisabeth priant avec Louis

Sainte Elisabeth, mère
Sainte Elisabeth, maîtresse de maison  attentive
Sainte Elisabeth, princesse généreuse

Sainte Elisabeth, princesse admirée
Sainte Elisabeth, princesse aimée
Sainte Elisabeth, princesse incomprise

Sainte Elisabeth, épouse de Dame pauvreté
Sainte Elisabeth, disciple de saint François
Sainte Elisabeth séduite par l’idéal franciscain

Sainte Elisabeth, sœur des pauvres
Sainte Elisabeth, sœur des malades
Sainte Elisabeth, sœur des accouchées

Sainte Elisabeth mère des orphelins
Sainte Elisabeth mère des pauvres
Sainte Elisabeth, mère des ses sujets

Sainte Elisabeth amie de ses servantes
Sainte Elisabeth, amie des moines
Sainte Elisabeth amie des prêtres

Sainte Elisabeth, fille de Sarospatak
Sainte Elisabeth, dame de la Warburg
Sainte Elisabeth, habitante de Marburg

Sainte Elisabeth, épouse de croisée
Sainte Elisabeth épouse d’un soldat au loin
Sainte Elisabeth attendant le retour de l’être aimé

Sainte Elisabeth, éprouvée par la guerre
Sainte Elisabeth, victime de la guerre
Sainte Elisabeth, veuve 

Sainte Elisabeth, pleurant son époux
Sainte Elisabeth, inconsolable
Sainte Elisabeth priant pour son époux

Sainte Elisabeth, subissant la vengeance
Sainte Elisabeth, chassée de son château
Sainte Elisabeth, pauvre parmi les pauvres

Sainte Elisabeth mendiante
Sainte Elisabeth priante
Sainte Elisabeth repentante

Sainte Elisabeth, ascète
Saint Elisabeth, pénitente
Sainte Elisabeth, solitaire

Sainte Elisabeth offrant ses biens
Sainte Elisabeth offrant son amour
Sainte Elisabeth offrant sa vie

Sainte Elisabeth anéantie par le chagrin
Sainte Elisabeth anéantie par les privations
Sainte Elisabeth anéantie par la maladie

Sainte Elisabeth épouse du christ souffrant
Sainte Elisabeth épouse du Christ calomnié
Sainte Elisabeth épouse du Christ trahie par les siens

Sainte Elisabeth, tante de sainte Elisabeth du Portugal
Sainte Elisabeth, amie du Roi de France
Sainte Elisabeth ancêtre de rois et reines d’Europe

Sainte Elisabeth patronne des jeunes femmes allemandes
Sainte Elisabeth, patronne du Tiers Ordre de Saint François
Sainte Elisabeth patronne de la Hongrie et de la Colombie

Sainte Elisabeth patronne de la paroisse
Sainte Elisabeth, patronne de couvents
Sainte Elisabeth, notre patronne

Sainte Elisabeth de Portugal
Saint Louis Roi de France
Bienheureuse Isabelle de France

Tous les saints franciscains
Tous les saints de Hongrie
Tous les saints d’Allemagne

Toutes les saintes veuves
Toutes les saintes secours des pauvres
Toutes les saintes fondatrices d’hôpitaux

Tous les saints d’Europe
Tous les saints du Moyen Age
Tous les saints et saintes de Dieu


Chant à Sainte Élisabeth de Hongrie

Adapté par Christophe d'Alessandro, Organiste titulaire de l'orgue Suret de l'église Sainte-Élisabeth-de-Hongrie (Paris)

1) Élisabeth douce princesse,
Brûlant de l’amour du Sauveur,
Abandonna gloire et richesse
En offrande à notre Seigneur.

2) Ton amour constant et fidèle
Entend le cri du malheureux.
Quand tu réponds à son appel,
Ta charité rend gloire à Dieu.

3) Que le visage de Jésus,
Resplendisse en notre prochain.
Si nos frères semblent perdus,
Que nous sachions tendre la main.

4) Loin du monde et de ses promesses,
Tu as préféré Jésus-Christ.
Que l’Esprit Saint par ta faiblesse,
Révèle sa force aujourd’hui.

5) Par Notre Dame de Pitié,
Blessée d’amour en cette vie,
Portant son Fils humilié,
Tu as gagné le paradis.

Poème à Sainte Élisabeth de Hongrie : "Roses de Hongrie"

Victor Delaporte, S.J. in "Le Messager du Cœur de Jésus", Novembre 1898

Un chacun de vous aime et prie
A mains jointes, d'un cœur fervent,
Sainte Elisabeth de Hongrie
Qui fut un miracle vivant.

Dieu, pour elle, un jour, fit des roses,
Dieu fit des fleurs de paradis :
On a jadis conté ces choses,
Et moi, chrétiens, je les redis.

Elisabeth étant duchesse,
Femme d'un baron de haut lieu,
Ayant puissance, honneur, richesse,
Aimait les pauvres du bon Dieu.

De son manoir en la chaumière
La sainte descendait souvent,
Comme un doux rayon de lumière,
Un rayon de soleil levant.

Elle pansait, d'une main sûre,
Les membres qu'un long mal meurtrit ;
Elle répandait sans mesure
L'or et la paix de Jésus-Christ.

Un jour, où la brise d'automne
Glaçait les pauvres jusqu'aux os,
Et que sa plainte monotone
Faisait peur aux petits oiseaux ;

La sainte, seule, par la plaine
S'en allait d'un pas diligent,
Portant dans son manteau de laine
Des fruits, du pain, des sous d'argent.

Tout à coup, une voix résonne :
C'est le fier baron, son époux ;
Elisabeth pâlit, frissonne :
« Dans ce manteau que portez-vous ? »

« Dénouez ce manteau. » - « Je n'ose. »
« - Je veux !… » D'une tremblante main
Elisabeth l'ouvre : une rose
S'en échappe et tombe au chemin.

En odorantes avalanches
Il en tombait, tombait, tombait,
Des roses rouges et des blanches,
Du grand manteau d'Elisabeth.

Le baron cria : « Quel mystère !
Quel miracle Dieu fait pour nous !… »
Et se courbant jusques à terre,
Il cueillait des fleurs à genoux.

Voilà mon histoire des roses :
On me la dite et je la dis ;
Doux miracle !… Héla, de ces choses,
On n'en voit plus qu'en Paradis.